Création en partage, une démarche artistique participative

« La rencontre, la confrontation, l’observation, et la connaissance de l’autre est le terreau de mon inspiration, de mes écrits, de mon envie de raconter le monde. Je souhaite parler de ce qui m’entoure à l’instant. Je souhaite écrire pour le théâtre de rue à l’écoute des battements de cœur de mes contemporains, à la recherche du regard de l’autre avec l’envie de poser poétiquement sur un bout de trottoir les bouts de vie de chacun, les opinions des uns, l’incompréhension des autres… » Caroline Cano

Le processus de création en partage veut s’inscrire dans sa globalité, autant dans l’écriture même de la pièce que dans la mise en scène finale. La volonté de travailler avec les habitants d’un quartier permet au projet de s’inscrire dans une rue et pas dans « la » rue. Il s’agit de personnaliser l’espace investi, d’explorer notre approche relationnelle, de rendre complice quelques habitants pour surprendre le public…
Ainsi la compagnie propose de convier les habitants à une expérience artistique sous différents modes de participation :
– Participation théâtrale : création de petits rôles pour le spectacle.
– Habitants complices : mise à disposition de fenêtres, balcons, seuil de portes…

L’écriture du spectacle a été construite en laissant des espaces que nous nommons « bulles libres ». Ils sont ainsi proposés aux habitants participants comme un espace de création. Ensemble nous créons des scénettes pour chacun dans lesquelles ils joueront des petits rôles. Ainsi le spectacle Regards en Biais n’est pas exactement le même d’un lieu à l’autre.

Cette approche de la création en partage s’élabore autour de l’existant et des liens que nous pouvons tisser entre les différentes composantes d’un territoire : l’espace public, les habitants qui y vivent, y travaillent, y passent, les associations et initiatives locales, les établissements sociaux ou éducatifs et les institutions.
Il s’agit de créer une dynamique autour de Regards en Biais, véritable expérience artistique et de susciter la participation d’une dizaine d’habitants.

Toujours en quête de nouveaux terrains de jeu, la rencontre et l’inconnu liés à notre processus de création représentent toujours un défit qui nous anime…
Un vrai plaisir toujours mis à l’épreuve…

Les commentaires sont fermés